Anticipation de la crise d’asthme

Une nouvelle étude « conforte, l’intérêt d’associer un anti-leucotriène à un corticoïde inhalé chez des asthmatiques mal contrôlés par un corticoïde seul en traitement de fond ».

« L’association de cet anti-leucotriène peut faciliter l’observance, du fait de la simplicité offerte par son administration sous la forme d’un comprimé quotidien le soir au coucher. »